La Faïencerie Georges Dreyfus  située à Moret-sur-Loing ouvre ses portes en 1890. La faïencerie emploie à ce moment un dizaine d'ouvriers. Georges Dreyfus fait preuve d'un esprits de créativité et produit des pièces originales comme des bouquetières murales, des plats à gâteaux trompe l'œil mais également des pichets à eau en barbotine représentant des canards, chats, coqs, etc... La crise économique des années trente frappe de plein fouet la faïencerie de Moret-sur-Loing car une grande partie de la production est destinée à l'exportation vers l'Amérique et elle pousse cette faïencerie à fermer ses portes en 1936.